Menu principal

Dernières nouvelles

WEB TV : L'ATELIER PHOTO

Découvrez le reportage de Nell Buron et Oriane Leconte...

En savoir plus



Déclarer, verser sa taxe d'apprentissage en ligne

En savoir plus



WEB TV : Dans l'ombre de Teilhard...

Découvrez le portrait de Stéphane Lébé, professeur de documentation.

En savoir plus



Côté Chardin : Le journal de TDC

Le journal du lycée n'est à présent disponible qu'en ligne.

En savoir plus



Les rendez-vous Ecoles et Entreprises à Saint Maur

En savoir plus



L'ATELIER PHOTO de TDC

Consultez le site dédié regroupant les travaux de l'atelier.

En savoir plus



Notre page Facebook officielle

Rejoignez nous nombreux ! Cliquez sur "J'aime"

En savoir plus



Espace Teilhard de Chardin

Découvrez et participez au nouvel annuaire de la "Communauté Teilhard"

En savoir plus



Jeu d'échecs

Venez vous initier ou vous perfectionner  tous les lundis

En savoir plus



Plus de nouvelles

Voyage à Pompéi 2012

 

Il était une fois en février 2012 :

 Irruption des latinistes de Teilhard de Chardin sur le Vésuve !

 

A  la veille des vacances de Février, 22 latinistes de Seconde et de Première, accompagnés de deux enseignants, Mme Morvillier et M. Lacaze, sont venus goûter la « dolce vita » à l'ombre du Vésuve, en visitant les sites prestigieux d'Oplontis et Herculanum, les ruines célèbres de Pompéi et en découvrant sous la douceur du soleil la baie de Naples, la ville de Sorrente et le Vésuve enneigé.

 

Voici quelques mots de présentation intégralement rédigés par les élèves à propos de leur séjour... 

 

 

 

 

 

 

La région de Campanie, de Sorrente à Naples

par Kenza Coulibaly, Marie Barbier et Emeline Uchan

 

Cette région d'Italie déjà connue dans l'Antiquité pour ses charmes bucoliques (la mer, la campagne, la verdure) est maintenant célèbre pour ses sites archéologiques, qui permettent de faire un véritable voyage dans le temps et de découvrir plusieurs civilisations (grecques et romaines). Par ses atouts, cette région est une des plus visitées d'Italie, qui satisfait tous les désirs de chacun. 

 

Déroulement de notre découverte de la région.

Jeudi 16 février 2012 :

Nous avions Rendez-vous à l'aéroport  d'Orly à 5 h 30 pour prendre le vol Easy jet à destination de Naples où se déroulait notre voyage linguistique. Le choix de l'avion a entrainé des contraintes propres à ce type de transport (personnes fouillées et trousses de toilettes confisquées). Nous sommes arrivés à Naples vers 9h00 après un voyage en avion agréable, accueillis par du beau temps et une différence de température importante (-3°C à 14°C). Nous avons poursuivi notre matinée par la visite du Musée archéologique (détaillée dans les articles connexes) puis nous avons déjeuné dans un authentique restaurant italien. Nous avons fini notre journée par la visite d'Oplontis. Nous sommes arrivés à notre  hôtel, à Pimonte, niché dans les montagnes,n avec une vue imprenable sur la baie de Naples, entourées par les neiges éternelles.

Vendredi 17 février 2012 :

Deuxième jour du voyage. Nous avons entamé la visite du site antique de Pompéi et après un déjeuner dans la ville moderne (McDonalds !) nous avons effectué une visite surprise de Sorrente où nous avons disposé d'un quartier libre d'un après midi (avec les glaces, le shopping, la plage, les souvenirs touristiques...). Nous apercevions la mer, la  plage de rochers et le Vésuve au loin, la ville était agréable mais escarpée.

Samedi 18 février 2012 :

Cette dernière journée a été marquée par la visite d'Herculanum dans la matinée, ainsi que dans l'après-midi le quartier libre à Naples. Nous avons pu faire les magasins (H&M ; Mango ; Zara ; Marionnaud, Boutiques italiennes ; Foot locker...), déguster des pizzas, des glaces, Capuccino à l'italienne, ainsi que d'autres spécialités ; découvrir la ville, la plage, les mariages, mais aussi les quartiers modestes (aspect différent de l'Italie). Après une dernière collation, nous sommes retournés à Paris en avion (le vol retour fut plus agité que l'aller !).

 

Description de la Campanie

La région de Campanie est une région d'Italie méridionale composée de 5 provinces appelées : province d'Avellino, de Bénévent, de Caserte, de Naples ,et de Salerne . Le mot Campanie est formé de la contraction de deux termes latins : le mot campus signifiant la campagne et le nom de la ville de Capoue du latin Capua qui était alors la ville principale de cette région méridionale de la péninsule italienne. La Campanie  s'étend à l'ouest de la chaîne des Apennins, depuis le Garigliano, au nord, jusqu'au golfe de Policastro, au sud. C'est  la dangereuse silhouette du Vésuve qui domine cette région italienne, célèbre volcan toujours en activité à ce jour.

C'est  au 1er siècle avant J-C, en Italie, que l'empereur Auguste créa cette région en l'associant au Latium. Construite  en province à part entière au début du IVe siècle au temps de l'empereur Dioclétien, la Campanie fut ensuite sous domination lombarde puis byzantine. Plus tard elle fut séparée en plusieurs morceaux avec  la prise d'indépendance de certaines villes qui en faisait partie. A partir du XIe siècle la région fut intégrée au royaume de Sicile. Elle recouvra une certaine indépendance à la fin de la révolte des Vêpres siciliennes de 1282. Parmi les lointaines conséquences de la Guerre de succession d'Espagne, ce sera en 1734 que se divisera pour toujours la couronne d'Espagne et celle de Naples. Hormis l'intermède napoléonien, ce sera la fin de toute domination non italienne sur la Campanie. La région sera rattachée au nouveau royaume d'Italie en 1861.

Visite à Sorrente

Sorrente, de l'italien Sorrento, est une commune italienne de la province de Naples en Campanie. Le nom dériverait du mot latin Surrentum, venant lui-même de surreo, c'est-à-dire converge, ce qui fait donc référence aux multiple cours d'eau, descendus des hauteurs, convergent à cet endroit. Le nom, selon une hypothèse plus fantaisiste, serait lié aux sirènes légendaires peuplant ces lieux, celles qui avaient tenté d'ensorceler Ulysse.

Sorrente a donné son nom à la péninsule de Sorrente (penisola sorrentina) au sud de l'Italie, près de la ville de Pompéi, dans le golfe de Naples. Le mot "capo di sorrento" est une fraction de la ville de Sorrente, et  dans ce cas, Capo  signifie promontoire au-dessus de la mer.  La péninsule de Sorrente est composé de plusieurs villes : Massa Lubrense ; Sant'Agnello ; Piano di sorrento ;  meta.

 

 

 

 

     NAPLES   

Naples, en italien Napoli, est une ville d'Italie, capitale de la province homonyme et de la région de Campanie. C'est la troisième plus grande commune italienne par sa population, après Rome et Milan.

Elle se situe entre le Vésuve et la zone volcanique des Champs Phlégréens et possède un  patrimoine artistique et architectural très étendu De plus  l'UNESCO, en 1995, inclus son centre historique comme le plus vaste de l'Europe.

Naples a été fondée  entre le VIII et le IX av. J.‑C. Elle fait partie des principales villes de la Grande-Grèce. Dans son histoire, Naples verra se succéder de longues et nombreuses dominations étrangères. Après,  lors du VIIe siècle, la ville devint autonome, indépendante de l'Empire byzantin. Par la suite, depuis le XIIIe siècle et pour environ six-cents ans, elle fut capitale du Royaume de Naples. Aux débuts du XVe siècle, Le roi Ladislas Ier de Naples tente pour la première fois de réunifier l'Italie. Entre le XVIe siècle et le XVIIe siècle Naples comptait environ 400.000 habitants, ce qui la rendait la ville la plus peuplée d'Europe. Capitale du Royaume des Deux-Siciles, après l'annexion au Royaume de l'Italie, la ville et  le Mezzogiorno subissent  un déclin au niveau  socio-économique.

Le Musée Archéologique National de Naples

                                    par Léonor  Soares, Maylis Russo, Sarah Ben Fredj, Arlyne Antonidas

 

è Historique 

Le musée archéologique national de Naples a été construit au début du XVIIème siècle sur les bases d'une ancienne caserne de cavalerie du XVIème jamais utilisée.

En 1777, à l'initiative de Ferdinand IV de Bourbon, le bâtiment alors siège de l'université, se transforme à la fois en bibliothèque Royale, académie des arts et surtout musée de la famille des Bourbons afin d'y abriter les trésors archéologiques retrouvés lors des fouilles de Pompéi et d'Herculanum. La bibliothèque ouvre ses portes à partir de 1801 alors que les premières sections du musée sont mises en place entre 1806 et 1815.

En 1860 avec l'unification de l'Italie, le musée Bourbon devient propriété de l'État, en prenant le nom de Musée National. Le musée se  dédie exclusivement à l'Antiquité.

Aujourd'hui, le Musée archéologique national de Naples abrite la plus grande collection d'Antiquités classiques au monde et mérite une longue visite afin d'y découvrir ses richesses basées sur 3 groupes principaux :

Les collections Farnèse : magnifiques œuvres et sculptures tels que le Taureau Farnèse et Hercule Farnèse découverts dans les thermes de Caracalla à Rome.

Les collections Pompéiennes : les antiquités exhumées lors des fouilles effectuées à Pompéi, Herculanum, Stabies et autres sites antiques de la région du Vésuve. Nous pouvons y admirer une galerie de mosaïque dont la plus célèbre est sans conteste celle illustrant la BATAILLE D'ALEXANDRE contre Darius.

La collection égyptienne : troisième importante en Italie après le musée de Vatican et le musée égyptien de Turin.

è Parcours

 Notre parcours est représenté par la flèche rouge sur le plan du musée.

 

 

Itinéraire au sein du musée

Après notre arrivée à l'aéroport de Naples, nous sommes allés au Musée archéologique national de Naples. Nous avons débuté notre visite par le rez-de-chaussée, où diverses copies en marbre de sculptures grecques sont exposées.

Tout d'abord, lors de notre visite, nous avons traversé le département réunissant les sculptures. Nous y avons trouvé la monumentale représentation du Taureau de Farnèse, cette œuvre majeure de la collection Farnèse a été mise au jour aux Thermes de Caracalla à Rome. Il s'agit d'un groupe sculptural  sculpté dans un seul bloc de marbre, qui mesure plus de quatre mètres de hauteur avec une assise de 3,30 m x 3,30 m et un poids de 24 tonnes. C'est vraiment une sculpture monumentale ; le plus impressionnant, c'est que le sculpteur n'ait utilisé qu'un seul bloc de marbre pour toute la sculpture ! C'est la représentation du châtiment de Dircé, femme du roi de Thèbes perpétré par les fils d'Antiope. La reine maltraita son esclave Antiope, et ses deux fils pour se venger l'attachèrent par les cheveux à la queue d'un taureau enragé.

Ensuite, nous nous somme arrêtés devant Hercule Farnèse. Pour la petite histoire, le pied droit de la sculpture avait été perdu, une reproduction en avait été faite et rattachée au reste du corps quand quelques années plus tard, on retrouva le pied disparu de l'autre côté de l'Italie...

Nous sommes ensuite montés au 1er étage du musée où nous avons vu de nombreuses fresques ainsi que des mosaïques ;  pour moi, la plus impressionnante était La bataille d'Issos. Cette mosaïque prenait tout un pan de mur et les carrés formant la mosaïque étaient vraiment tout petits (environ 0.5cm de coté) et la mosaïque en elle-même était vraiment grande!  Elle représente Alexandre le grand et Darius se faisant bataille. Elle a malheureusement été endommagée lors de son transport au XVIIe siècle. A coté, on pouvait voir une petite peinture représentant la même chose que la mosaïque.

Puis nous sommes passés par une petite salle nommée « le cabinet secret », je vous laisse deviner ce qu'elle contient ...

 

Enfin, nous avons parcouru le troisième étage, avec une immense salle dotée d'un cadran solaire gigantesque sur le sol en marbre, où étaient représentés les signes astrologiques.

Oplontis

par Maxime Brisson, Aurélien Lim, Valentin Villaume, Anne-Charlotte Willems, Antoine Gordien, Alexandrine Espinasse

Après notre arrivée à Naples très tôt le matin, notre guide nous emmena visiter la villa de Poppée, maîtresse puis femme du grand Néron, à Oplontis.

Présentation générale

Le site d'Oplontis est compris dans la zone archéologique de Pompéi, Herculanum et Torre Annunziata inscrite par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial en 1997. Oplontis est situé à proximité de Pompéi et Herculanum et partagera leur sort lors de l'éruption du Vésuve en 79. Ce quartier occupé durant l'Antiquité par les grands aristocrates et patriciens romains - Oplontis signifie littéralement « opulence » - sera mis au jour lors de fouilles archéologiques. C'est dans ce contexte que l'on découvre la monumentale villa Poppée, du nom de la seconde femme de Néron. Ceinturé par un beau jardin et un élégant portique à colonnade, l'ensemble comptait 94 pièces : atrium, triclinium (salle à manger), jardins d'hiver, cuisines, salles de bains, thermes et une immense piscine de 60 m. Peintures et sculptures de toute beauté. S'attarder également sur les fresques en trompe-l'œil du IIe style (Ier siècle av. J.-C. - 62 apr. J.-C.) étonnantes de modernité...

Description

La villa de Poppée se situe à 2,5 km au nord de Pompéi. Oplontis est organisée autour d'un axe central. Nous faisons la liste ici des principales étapes de la visite :

Il y a tout d'abord, le vaste atrium, qui resplendit encore aujourd'hui grâce à des fresques d'une couleur encore exceptionnelle. Du toit ressort une forte lumière qui par sa clarté éclaire le sol de mosaïque.

 Le péristyle est un jardin entouré d'innombrables colonnes, à l'époque elle était très appecié.

La piscine toutefois reste avec des dimensions très importantes pour l'époque (61x17 m). Il y avait du marbre blanc qui entourait la piscine d'une très grande beauté.

Le caldarium est une installation thermale dont étaient fière souvent les maisons nobles. Cette eau était en effet chauffait. Les fresques sont de types Pompéien.

Le salon est la pièce centrale, elle possède des fresques composées de bleues, de rouge, de vert et de jaune. Il accueillait de la sorte dignement les agapes des maîtres du lieu.

Le cubiculum qui veut dire : chambre à coucher qui était décoré de somptueuse sculpture en trompe-l'œil et de fresques ou la couleur dominante était le vert foncé.

Le triclinium : les convives y mangeaient couchés sur des lits *. Il allie fresques aux couleurs vives et mosaïques.

Nos yeux étaient éblouis par la splendeur du site.  Nous descendîmes les marches et nous vîmes les différentes couches de roches laissées par le volcan Vésuve. Aussitôt le guide nous expliqua les différentes pièces et structures de cette maison. Nous étions tous enchantés à l'idée de visiter cette magnifique maison. Les jardins étaient magnifiques, avec leurs grandes fontaines et la luxuriante végétation, et nous fûmes étonnés la grandeur de la piscine.  Les peintures étaient également magnifiques. Notre guide nous fit remarquer les magnifiques couleurs qui composent les murs, les fresques, notamment  avec le célèbre rouge pompéien. Nous quittâmes ce site, des splendeurs plein les yeux !

 


 

Pompéi 

par Yasmine  Nachi, Mathilde Sanvoisin, Alexis Prost, Tevin Polynice et  Melvin Pereira

 

Déroulement de la visite 

La visite de Pompéi, l'un des points phares de notre voyage a été annoncé pour le deuxième jour de notre périple. Le lever difficile de certains laisse place à l'excitation de découvrir ces lieux mythiques. Nous quittâmes donc notre hôtel sur les hauteurs de Pimonte, pour rejoindre en car Pompéi. Après une vingtaine de minutes de trajet, nous retrouvâmes notre guide Sebastiano pour la visite de la ville antique. Vers 10h, la visite commença par la Nécropole, puis nous empruntâmes la Porte de Nocera pour découvrir la Palestre et l'Amphithéâtre, nous passâmes par les vignes puis par la Rue de l'Abondance. Cette rue traverse la ville d'Ouest en Est, de la Porte Marine à la Porte de Sarno, reliant les places principales de la ville : le Forum, les thermes de Stabies, le quartier des théâtres, le temple d'Isis puis la Palestre et l'Amphithéâtre. De nombreuses boutiques et maisons célèbres bordaient cette rue. Nous arrivâmes enfin sur le Forum vers midi, admirâmes la vue sur le Vésuve, nous visitâmes les restes de la basilique puis quittâmes cette ville somptueuse. L'ensemble a été impeccablement conservé. 

Histoire 

La ville de Pompéi est une ville de Campanie, elle a d'abord été colonisée par les grecs au VIème avant Jésus Christ.

La cité fut ensuite occupée par plusieurs peuples, les Etrusques jusqu'au Vème avant Jésus Christ, puis par les Samnites jusqu'en -424. Pompéi va s'allier ensuite avec Rome en 390 avant Jésus Christ. Les Samnites vont se révolter contre Rome -90 lors de la Guerre Sociale.

En -80, Pompéi devient une colonie romaine, à cause de Sylla. En 62 après Jésus Christ, des tremblements de terre détruisent une grande partie des édifices publics.

Enfin, en 79 l'éruption du Vésuve ensevelit Pompéi ainsi qu'Herculanum, Oplontis, Stabies mais également toutes les autres villes sur les littoraux. Les habitants suffoquèrent par les émanations de gaz, tandis que d'autres trouvèrent la mort à l'intérieur même de leurs maisons.

Description 

Pompéi est une ville antique retrouvée en 1755 tel qu'elle fut ensevelie en  79 avant Jésus Christ. Depuis toutes ces années, la plus grande partie des bâtiments est restée presque intacte. En arrivant, la réalisation des axes de circulation surprend : le plan de la ville est en damier. De chaque côté des rues, l'état des édifices étonne.  Plus de 2000 ans après l'apogée de la ville de Pompéi, la plupart des bâtiments restent en excellent état, les murs sont encore debout et certaines fresques décorent encore les murs des villas avec des couleurs riches et chaudes. Au sol, les visiteurs peuvent encore marcher sur la pierre taillée mais aussi, à l'intérieur des villas et édifices privés, de nombreuses fresques qui sont en extrêmement bien conservées, notamment le célèbre  Cave Canem.  Le site de Pompéi est ouvert à tous après avoir acheté un ticket d'entrée. Il est possible de déambuler dans  presque tous les recoins de ville qui ont été fouillés. Ainsi, les touristes peuvent se promener dans le quartier résidentiel mais aussi près du forum ou dans les amphithéâtres de la ville.

Intérêt 

Pompéi est une ville qui fait rêver par son histoire, elle fascine, envoûte, émeut...Cette ville  offre un voyage unique. Le voyage porte un intérêt culturel et intellectuel par les nombreux vestiges présents. Elle est classée dans le patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1997. C'est une ville très intéressante pour les historiens et archéologues. Pompéi est une terre fertile car elle contient beaucoup de vignes  à cause de l'éruption du Vésuve. Elle est situé à proximité de la mer ce qui lui a permis d'exercer un commerce maritime.  Pompéi est également une ville attrayante par son archéologie exceptionnelle pour un lieu qui a subi d'énormes dégâts : des vestiges de temples et de maisons, des corps  parfaitement conservés grâce à la lave et aux lapillis. La ville de Pompéi est la première ville qui a permis au monde d'aujourd'hui l'architecture précise des maisons romaines.

 


 

 Herculanum

Par Chloé Gabriel, Laurice Bou Ghazale, Sirine Khiari, Constance Krzyzynski

Herculanum aurait été fondée par Hercule, au retour de son voyage en Ibérie. Cette légende montre bien que son origine est grecque. La ville se dressait sur un promontoire bordant le rivage, entre deux cours d'eau. Une route côtière reliait les localités du golfe à Néapolis, l'actuelle Naples, à 4 milles de là, et traversait Herculanum de part en part.

cit

Le 18 février, notre troupe a entamé avec nos professeurs M. Lacaze et Mme Morvillier, une étonnante visite dans la petite ville d'Herculanum. Nous avons reçu quelques témoignages émouvants. Nous avons trouvé que la petite cité est riche en monuments et en fresques. Nous avons été tout particulièrement touchés par la conservation des vestiges.

Description

http://www.campanie-campania.net/imgs/plan-herculanum.jpgLe plan de la ville frappe par son extreme régularité : plusieurs « cardines » (le cardo est une avenue orientée nord/sud) sont coupés à angle droit par plusieurs « decumani » (le decumanus, lui, est orienté est/ouest) ; aux carrefours, les fouilleurs ont retrouvé des fontaines et le long de ces avenues (dans l'état actuel des fouilles elles ont environ 350m de longueur) se trouvaient des boutiques. Des insulae (quartiers) quadrangulaires se trouvaient ainsi délimités. Ce plan régulier est sûrement d'origine grecque et copie, sans doute, celui de Neapolis (Naples).

La superficie de la ville semblerait représenter le tiers de la superficie de Pompéi, et le nombre des habitants ne devait pas dépasser 5OOO.

Les constructions s'étageaient sur une pente assez raide, d'où des paliers et des terres-pleins artificiels formants terrasses. La ville était bâtie face à la mer, pour profiter de ses fraîches brises, et les plus belles villas sont perchées à l'extrême limite du promontoire, offrant leurs terrasses, vérandas et belvédères à une magnifique vue "panoramique" sur le golfe. Il subsiste également à Herculanum des maisons plus modestes et construites de façon plus économique (prédominance du bois). Contrairement à Pompéi où dominent le commerce et le négoce, à Herculanum c'est l'artisanat qui semble avoir été le plus important, et le matériel retrouvé donne même à penser que l'occupation principale de ses habitants était la pêche. De façon générale les maisons d'Herculanum offrent une vision intime de la vie quotidienne : les étages supérieurs ayant été souvent bien conservés, on découvre charpente, poutres et greniers et, à l'intérieur, de multiples objets qui ressuscitent l'atmosphère familiale : chambres à coucher, coffres variés, étagères de bois avec tablette pour l'autel domestique, etc. La catastrophe a été plus rapide et terrifiante qu'à Pompei et les habitants ont dû fuir en abandonnant tout sur place ; à Pompéi la catastrophe a été plus lente et laissa pendant longtemps aux habitants quelque espoir : d'où le nombre élevé de victimes (humaines et animales) retrouvées dans la ville et dont les contorsions font mal à voir. Herculanum, elle, semble toute prête à reprendre sa vie interrompue.

Histoire

Herculanum aurait été fondée par Hercule, au retour de son voyage en Ibérie (à la recherche des bœufs de Géryon). Sans aucun doute il y a eu là anciennement une population indigène ; la ville aurait été occupée par les Osques, les Pélasges et, finalement, par les Samnites. Lors des dernières guerres d'insurrection des peuples italiques contre Rome, Herculanum fut prise par un lieutenant de Sylla en 89 avant J.-C. et devint un municipe romain.

 Intérêt

Le site d'Herculanum a été évalué en 1997 par le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) qui a recommandé son classement au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le périmètre classé inclut le théâtre et la villa des Papyrus, mais ne retient pas les zones encore recouvertes par l'habitat moderne. Dans ses conclusions, l'ICOMOS souligne que ces ruines «n'ont leurs pareilles nulle part au monde en termes d'intégralité et d'étendue. Elle offre une illustration vivante et complète de la vie romaine de leur époque. Aucun site archéologique ne peut être comparé, fut-ce de loin, à cette cité antique.[]